top of page

9 CHOSES QU'IL NE FAUDRAIT JAMAIS DIRE DANS UN CAFÉ

Saviez-vous que ...

... Les batteries lithium-ion actuellement utilisées dans les véhicules ne contiennent aucun éléments de terres rares quelle qu'elle soit ? Voyons ce qu'il y a vraiment à l'intérieur d'une batterie. Il faut aussi expliquer ce que sont les éléments de terres rares.

Autrement dit, cela veut dire que les batteries de véhicule électrique n'impliquent AUCUNE exploitation de métaux de terres rares, de pollution du tiers monde ni de travail des enfants.


Source : lithium
Source : éléments de terres

Les batteries contiennent des éléments de terre rare.
 Ineptie de comptoir n° 1 

... Une batterie lithium-ion avec 80 % de capacité résiduelle a encore un bel avenir devant elle en tant que batterie domestique ?

... Il lui reste encore 30 ans de durée de vie voire plus ?

... 100 % d'une batterie lithium-ion peut être recyclé économiquement dès aujourd'hui ?

... Elles sont déjà recyclées aujourd'hui, mais seulement rarement, parce qu'elles ont d'abord une deuxième vie.

... Et si vous n'y croyez pas, prenez quelques instants pour rechercher sur votre moteur de recherche préféré duesenfeld.com, par exemple...

Autrement dit: la « deuxième vie » d'une batterie dure longtemps avant qu'il soit temps de la recycler. Et de plus : 100 % recyclable signifie aucun déchet – rien du tout. C'est-ce qu'on appelle durabilité.

Le problème du recyclage des batteries n'est pas résolu.
 Tout faux n° 3 

... Les batteries d'aujourd'hui garantissent 3 000 cycles de charge complète, en conservant encore 80 % de capacité résiduelle ?


... Pour une Tesla Modèle S, cela donne la formule suivante : 3 000 x 500 km d'autonomie de batterie = 1 500 000 km ?

... Donc si vous parcourez en moyenne 15 000 km par an, votre voiture pourra fonctionner 100 ans ?

Autrement dit: si vous souhaitiez user votre batterie en 3 ans, il faudrait conduire 500 000 km par an. Bon courage !

Les batteries doivent être remplacées tous les 3 ans.
 Bêtise de comptoir n° 2 

... De nombreuses usines de fabrication de batteries dans le monde fonctionnent déjà aujourd'hui, en 2020, totalement à l'énergie solaire, tout comme la Gigafactory 1 de Tesla dans le désert du Nevada ? Donc, la fabrication de batteries y consomme exactement ZÉRO énergie produite de façon nocive.

 

Source: Fast Company News

 

Autrement dit: les voitures électriques sont très supérieures pour le respect de l'environnement aux voitures à essence, dès le premier kilomètre parcouru.

La fabrication d'une batterie exige autant d'énergie que ce que brûle une voiture à essence en 60 000 km.
 Ignorance de comptoir n° 4 

... Maximilian Fichtner, Directeur du Helmholtz Institute for Electrochemical Energy Storage, a calculé que :
L'extraction du lithium pour une batterie de Tesla moyenne exige autant d'eau que ce qui permet de produire 10 avocats. Ou 250 grammes (une demi-livre) de bœuf. Ou 30 tasses de café. Ou un demi-jean. Et ces jeans ne résisteront certainement pas à 1,5 million de kilomètres, il faut l'ajouter.

 

Source: Tagesspiegel

Autrement dit: collez toujours aux faits et gardez le sens de la mesure.

L'exploitation minière d'extraction du lithium crée de nombreux problème parce qu'elle consomme des quantités d'eau énormes.
 Bobard de comptoir n° 5 

... Cette eau n'est pas du tout « consommée » ? Elle se vaporise et retombe sur terre sous forme de pluie.
De plus : La production de pétrole brut consomme aussi de l'eau, dans le même genre de région. Et des quantités énormes : Pour l'extraction quotidienne de 17,5 milliards de litres de pétrole, il faut consommer 46 milliards de litres d'eau. « Avec le même volume d'eau, on pourrait extraire chaque jour du lithium pour 1,5 million de grosses batteries Tesla » déclare M. Fichtner. « Et le pire : l'eau utilisée pour la production de pétrole brut ne se vaporise pas, elle est plutôt largement polluée par des produits toxiques. »

Source: Tagesspiegel

Autrement dit: les légendes urbaines de comptoir peuvent rapidement se transformer en objectifs personnels embarrassants...

Tout ça est bel et bon, mais l'eau est consommée à des endroits qui souffrent déjà d'une pénurie.
 Gêne de comptoir n° 6 

... D'autres personnes ont déjà envisagé cette question et – contrairement à la disparition de nos réserves de pétrole – ils ont déjà trouvé une solution ?

Parce que les développements des batteries avancent tous les jours. Pour l'instant, leur prix a chuté de moitié tous les trois ans, alors que leur capacité et leurs performances s'améliorent. De nouvelles générations de batteries apparaîtront à l'avenir, par exemple celles au nickel-lithium. Elles auront une densité d'énergie double de celle des batteries d'aujourd'hui, et n'utiliseront plus du tout de cobalt. Le progrès suit un rythme passionnant.

Pour tous ceux qui ne croient pas dans les avancées importantes du progrès, voici un seul exemple : Il y a 20 ans, 128 Mo de mémoire dans un PC était vraiment beaucoup. Aujourd'hui à peine 20 ans plus tard, même le plus basique des PC en a au moins 4 Go – 30 fois plus. Le progrès suit un rythme passionnant.

Source: Teslamag

Autrement dit: le monde ne reste pas immobile. Sauf dans les têtes de ceux qui réfutent le progrès et les plus inconditionnels du pétrole.

Tôt ou tard on manquera de cobalt pour les batteries.
 Tout faux n° 8 

... Aucun des grands constructeurs de véhicules ou de batteries ne s'approvisionne en cobalt auprès des douteuses exploitations minières du Congo ? Tesla vérifie aussi par exemple que de bout en bout son approvisionnement en cobalt auprès de ses 182 fournisseurs n'implique ni travail des enfants ni rétrocommissions au crime organisé.
De plus, la teneur en cobalt des batteries de véhicules électriques est en diminution constante, et Tesla n'en utilise plus que 2,8 %. Cette proportion devrait tomber à 0 % en 2025.


Source: Yova und Quelle: Teslamag

Autrement dit: tout ne peut pas être parfait dès le début. Mais pour l'essentiel, la plupart des choses vont mieux et s'améliorent très rapidement.

Le Cobalt est extrait de mines au Congo par des enfants dans des conditions de travail horribles.
 Radotage de comptoir n° 7 

Restons calmes – après tout, les véhicules électriques représentent déjà 2,6 % des véhicules neufs vendus en Europe en 2019. Les prévisionnistes n'avaient envisagé que 1,2 %.

Toyota a été le dernier grand constructeur automobile à arrêter son projet d'hydrogène. Les ventes des voitures Diesel et essence plongent de façon spectaculaire. L'Allemagne a déjà 80 zones à faibles émissions dans les centres urbains pour lutter contre les particules diesel et la suie provenant des émissions des camions et des voitures.
De plus, Tesla a vendu plus de Modèle 3 aux États-Unis cette année que l'ensemble des constructeurs allemands de véhicules compacts (et c'est aussi vrai d'un certain nombre de pays européens). Aux Pays-Bas, une voiture sur dix vendue était une Tesla Modèle 3. En Norvège, déjà près de 50 % des véhicules en circulation sont électriques.

Au Salon automobile international 2019 en Allemagne, plus aucun constructeur de véhicules n'était présent sans un nouveau modèle électrique. Même les conducteurs de pick-up les plus conservateurs au cœur de l'Amérique précommandent des Cybertruck Tesla qui partent comme des petits pains. Opel est littéralement submergé de précommandes de son abordable Corsa-E.


Source: Je ne vais pas multiplier les sources – vous les trouverez vous-même avec votre moteur de recherche
Statista, Handelszeitung

Autrement dit : Non, il n'y a pas de grandes évolutions à venir. C'est presque comme à bord du Titanic : « Non, il n'y a pas d'iceberg devant nous. »

De toute façon, la mobilité électrique ne décollera jamais.
 Bobard de comptoir n° 9 

« La chose appréciable dans un café est que tout le monde peut s'exprimer. Y compris ceux qui n'ont rien d'intéressant à dire. »

Mais cela peut aider de connaître les faits, pour ne pas vous faire embobiner.

bottom of page